9. juin, 2015

Eduquer c'est naturel!

« Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants, mais peu d'entre elles s'en souviennent. »  Antoine de Saint-Exupéry 

 

L’enfance est une étape capitale de la vie, que l’on ne saurait escamoter sans tuer de facto l’adulte dont elle est porteuse.

Se souvenir de l'enfant que l'on a été, ce petit effort permettrait d'aborder la question de l'éducation des jeunes en toute simplicité, sans complexes, ni préjugés accusateurs à tort ! On comprendra mieux alors tout le sens du chemin qui est en train de se tracer au rythme des pas qui l'arpentent. Et l'on comprendra aussitôt qu'en dépit des trébuchements et des glissades, chaque pas aura son pesant d'or quant à l'issue finale.

Que l’on ne s’y trompe guère alors, l’enfant sérieux c’est celui là qui vit pleinement son enfance ! Certains se pressent déjà de parler d’insouciance, mais non ! Oui vraiment non !

Ne confondons pas cette attitude bien inconsciente de l’adulte, à l’innocence fonctionnelle de l’enfant.

Cet état d’esprit toujours relaxe lui permet de grandir naturellement, et il s’exprime à travers le jeu.

Le jeu ! Ah tiens, le voilà ! Ce truc dont il ne peut jamais se passer, au risque de toujours provoquer l’ire des adultes ! Il le lui faut, c’est bien là l’astuce de sa nature à lui enseigner l’art de grandir sans le sentir !

Ne nous fatiguons pas trop à lui forcer des choses qui ne sont pas encore à son goût, mais astreignons-nous plutôt à faire en sorte qu’il trouve de l’intérêt à ce qu’on lui présente, le reste devient un jeu ! Voilà que tout redevient jeu, au rythme de son « je »si fragile encore, mais qui se jauge, se démarque, et se positionne au fur et à mesure que la construction de sa personnalité a lieu.

Éduquer, à notre humble avis, c'est aider l'enfant à forger seul son chemin! Autrement dit, c'est l'accompagner vers la conquête de son autonomie; le guider vers la "bonne voie", sans pour autant qu'il s'en sente prisonnier, mais plutôt faire en sorte qu'il en trouve  de l'intérêt, voire même du besoin! Car chez l'être normal, le besoin d'accomplir le "Bien", le "Convenable», a presque la même valeur que le besoin de manger et de dormir!

C'est en ce sens, d'ailleurs que Voltaire considérait, et à juste titre, qu'"éduquer, c'est restituer à l'enfant son humanité", c’est lui transmettre en douceur les valeurs de la société !

Oumar LY, Directeur  de Collectivités Educatives