7. juin, 2015

Combat pour nos enfants

Par Oumar LY

Encore un combat, encore celui-là qui depuis lors est mené, et devrait toujours l'être pour le plus grand bien de tous: Eduquer nos enfants, les protéger contre l'ignorance, le dernier grand fléau du monde moderne: la matrice de tous les abus et de toutes les formes d'exploitation.

L'enfant fait partie de ces êtres fragiles dont notre humanité a plus que jamais besoin pour renforcer et pérenniser les piliers de son histoire: un être en perpétuel devenir dont aucune étape de l'évolution ne saurait être escamotée, sous peine de mal formation fatale à son existence.

Eh Bien, chers amis ! Faudrait que l'on comprenne alors qu'il n'est pas du tout un petit homme, du tout alors ! Excusez-moi, je ne suis pas bavard, je dois préciser: il est certes le petit de l'homme, mais hum ! Attention : "je suis seulement un enfant ", vous dira-t-il très gaiement !  De sa vie pleine d'innocence et d'insouciance, il est la bonne humeur du monde, il est notre espoir d'une humanité pérenne; protégeons-le tant que nous le pourrons si nous voulons que notre race, celle des humains, perdure par-delà les intempéries de notre époque.

Mais qui est-il alors?

C'est un bon "plaisancier", il ne sait que jouer (H. Wallon) pour visiter ce monde-ci qu'il apprend à connaître avant de l'apprécier à son goût. De grâce ne le décevons point au bout de cette belle aventure, .... Donnons-lui seulement les moyens de sa mission, le reste, la nature (sa nature) bien généreuse s'en occupera.

Chers parents! Chers amis adultes ! Offrons-lui beaucoup de jouets, mais soyons biens vigilants à lui trouver des jouets bien humains (... qui n'agressent pas trop son intelligence, autrement dit son humanité). Pour préserver notre planète commençons d'abord par assainir un environnement sain et humain dans la tête de l'enfant, le reste viendra sans attendre.

Il a besoin de s’aimer pour aimer la vie, et les autres ! Apprécions ses qualités, si on veut l’aider à bien grandir. Son plus grand défaut étant qu’il doit grandir avec des outils empruntés, ou même imposés.

Il est naturellement bon, c’est la société qui le corrompt progressivement (Rousseau).

Épargnons-le de nos haines et de nos combats intrépides, et offrons-lui notre sourire et notre amour afin de lui inspirer Espoir !

L’Espoir qui le fera grandir et murir en toute humanité !

Merci à tous les parents, et à tous les éducateurs du monde, pour ce que vous avez déjà fait, pour un développement durable à l'échelle de l'esprit humain.

                                                                                    Oumar LY, ce 12 Janvier 2012